La croissance des médias numériques (qui est passée de 0 à «toujours impressionnante») a provoqué une bulle temporaire [et artificielle] et offert aux investisseurs et entreprises un objet brillant après lequel courir.

Poursuivre la lecture